Accueil

Petite cité médiévale au riche passé, Sainte-Suzanne, aujourd’hui l’un des plus beaux villages de France, a imprimé dans la pierre de ses remparts et de ses vieilles maisons une histoire émouvante où la défense héroïque contre Guillaume le conquérant constitue le fait le plus glorieux.

Armand Magnet poète et écrivain la considérait autrefois comme « la perle du Maine ». Instituteur pendant plusieurs années à Sainte-Suzanne, il travailla sur le gallo, les patois mayennais et  Sarthois; il fût l’un des premiers à les utiliser en littérature.

La vie économique fût également très intense grâce à une vingtaine de moulins installés au fil du temps le long de la rivière « l’Erve ». Dans le creux que surplombe la forteresse, apparaissent des moulins à blé d’abord, puis des moulins à drap, à tan, à huile et enfin des moulins à papier très nombreux du 16eme au 19eme siècle, qui constituaient une véritable concentration de production papetière. Les moulins produisaient en effet des quantités importantes de rames destinées à l’écriture dans les provinces du Maine et de l’Anjou. Ce papier servait aussi à la fabrication des cartes à jouer dont deux fabriques existaient dans la cité.